Christelle Ndoumbé


32 ans, intervenante sociale et volontaire à la Mairie de Paris

Quartier Pont de Flandres


Installée dans le 19e depuis toujours, j’y travaille depuis plus de 6 ans dans le domaine du social. Ces dernières années, j’ai constaté avec tristesse que les gens vivent de plus en plus dans une grande précarité.

C’est la raison de mon engagement dans la lutte contre la précarité des femmes, et plus précisément dans l’insertion socioprofessionnelle des femmes en situation de grande précarité, en demande d’asile, sans abri ou en hébergement provisoire.

Dans un contexte parisien où les capacités d’hébergement sont très tendues, et face à la nécessité de combattre l’exclusion, il est nécessaire d’adapter l’offre à l’urgence d’insertion et d’autonomisation des femmes demandeuses d’asile, en attente du statut de réfugiée.

Pour avancer sur ces question, je soutiens la liste l’Ecologie pour Paris 19, qui place le combat pour les solidarités au cœur de son projet.