Économie locale et budget

Pour un commerce de proximité écolo et innovant et un artisanat responsable 

  • Favoriser les commerces proposant une alimentation saine, durable et de qualité (circuits courts, bio, vente directe, Halle alimentaire) qu’ils soient indépendants ou collaboratifs (exemple La Louve, Les 400 Coop) ou participatifs (exemple Biocoop).
  • Soutenir la création d’ateliers de réparation et continuer à promouvoir l’économie circulaire.
  • Aider à la mutualisation des locaux dans des boutiques regroupant plusieurs métiers de l’artisanat. 

Pour un tourisme plus responsable, plus durable et plus équitable 

  • Interdire les cars de tourisme à l’intérieur de la ville en édifiant une sectorisation de la possibilité de circulation et un plan des espaces de stationnement en périphérie.
  • Remunicipaliser l’offre de transport touristique : créer une régie de transport touristique.
  • Assurer le développement des bateaux péniche zéro émission. La multimodalité touristique doit aussi comprendre une offre de transport fluvial pour rejoindre les points clés de la capitale tout en délestant le transport public classique. 
  • Création d’un label tourisme éthique et solidaire et tourisme durable pour valoriser les professionnels qui s’engagent dans des valeurs de justice sociale, d’une meilleure prise en compte de l’environnement dans leurs pratiques professionnelles.
  • Développer une agence de soutien aux professionnelles du tourisme pour lutter contre la précarité dans ce secteur d’activité. Les formations ou parcours universitaires dans le secteur du tourisme mènent trop souvent à des emplois précaires comme dans le secteur de l’hôtellerie, de la restauration ou de la médiation culturelle. Cette agence permettra de suivre précisément les attentes des professionnels ou syndicats et de faire le lien avec les élu.e.s et les services concernés.